Chirurgie endocrinienne

Le service a été le premier à Strasbourg à développer une orientation en chirurgie endocrinienne. La chirurgie thyroïdienne, parathyroïdienne, surrénalienne et endocrinienne pancréatique représente actuellement plus de 100 interventions par an.

Les principales indications de surrénalectomie sont des tumeurs bénignes (adénome, phéochromocytome). La résection des surrénales est réalisée préférentiellement par coelioscopie, même en cas de surrénalectomie bilatérale. Les indications de surrénalectomie pour tumeurs malignes de la surrénale sont plus rares : corticosurrénalome malin, métastases surrénaliennes d’un carcinome pulmonaire.

graph 1 endocrinienne copie

La chirurgie des parathyroïdes est principalement représentée par l’adénome parathyroïdien (hyperparathyroïdie primaire).

La localisation préalable de l’adénome parathyroïdien par les investigations morpho-fonctionnelles pré-opératoires permet d’en réaliser l’exérèse par un mini abord cervical avec dosage per-opératoire de la parathormone.

Cette chirurgie mini-invasive est dans certains cas réalisée sous simple anesthésie locale ou sous hypnose.

Le traitement chirurgical des atteintes glandulaires multiples des Néoplasies Endocrines Multiples (NEM) sont prises en charge dans le service, dès lors que les lésions concernent la thyroïde, les parathyroïdes, les surrénales ou entre le bloc duodéno-pancréatique.

Les principales indications sont :

  • le syndrome de Wermer (NEM de type 1) : l’association lésionnelle la plus fréquente comporte : adénome hypophysaire, hyperparathyroïdie, tumeur endocrine du pancréas.
  • le syndrome de Sipple (NEM de type 2a) : adénome parathyroïdien, cancer médullaire de la thyroïde, phéochromocytome surrénalien.

Toutes nos activités

 

 

Be Sociable, Share!